Stephen Hawking recherche une vie extraterrestre

Stephen Hawking vient de présenter son programme de recherche d’intelligence extraterrestre à Londres. Près de 100 millions de dollars y seront investis par le milliardaire Yuri Milner.

0
28626
" Quelque part dans le cosmos, peut-être, une vie intelligente regarde ", Stephen Hawking, le 20 juillet. ©ShutterStock

Qui ne s’est jamais demandé si les extraterrestres pouvaient réellement exister ? L’astrophysicien Stephen Hawking espère trouver enfin une réponse à cette question. Pour cela, il a présenté le lundi 20 juillet son programme de recherche d’une intelligence venant d’ailleurs à la Royal Society (Londres). Appelé Breakthrough Listen, ce projet sera financé par le physicien et milliardaire russe Yuri Milner. Ce dernier compte y investir 100 millions de dollars, soit 92 milliards d’euros sur une période de dix ans.

Breakthrough Listen : quels changements ?

Si ce projet nécessite autant d’argent, c’est en raison des moyens qu’il faudra déployer pour le mener à bien. Les scientifiques comptent notamment mobiliser les télescopes les plus performants de la planète : celui de l’observatoire Parks en Australie et celui de l’observatoire astronomique des ondes radio de Virginie (États-Unis). Ces instruments passeront deux mois par an à surveiller l’émission de fréquences radios ou de rayon laser extraterrestres contre deux jours actuellement.

Les deux physiciens mettront également en place le concours Breakthrough Message. L’objectif de cette compétition sera de créer des messages numériques pour représenter la planète Terre et l’espèce humaine.

Et si les extraterrestres existaient vraiment ?

Si le programme de Stephen Hawking découvre effectivement l’existence d’une autre vie intelligente, plusieurs cas de figure sont possibles. Tout d’abord, il est probable que les signaux captés viennent d’une civilisation extraterrestre déjà éteinte. En effet, les distances entre les objets cosmiques sont tellement importantes qu’il existe un décalage de plusieurs centaines d’années entre l’émission d’un signal et sa réception. De même, les messages que nous envoyons aujourd’hui pourraient être captés par des populations non-humaines dans des milliers d’années.

D’un autre côté, l’astrophysicien britannique explique que les civilisations découvertes seraient potentiellement plus intelligentes que nous au point de nous trouver « insignifiants ».

Toutefois, ces questionnements sont secondaires pour Monsieur Hawking : « De toute manière, (…) il est temps de s’engager à trouver la réponse, de rechercher la vie au-delà de la Terre. Il faut que nous sachions ».

Lire aussi :

Vie extraterrestre : Tchouri a-t-elle la réponse ?

Doit-on craindre l’intelligence artificielle ?

Nina Mignano