Stressé ? Ne consultez pas trop souvent vos emails

Selon une étude canadienne, éviter de consulter ses emails plus de trois fois par jour permettrait de limiter son niveau de stress.

0
2436
Difficile de rester zen lorsqu'on reçoit des dizaines et des dizaines de mails chaque jour. - crédit photo : Alliance ©ShutterStock

Une petite fenêtre vient d’apparaître en bas, à droite de votre écran. Encore un nouvel email. C’est le vingtième depuis ce matin. Vous serrez les dents. Des chercheurs de l’Université de Colombie britannique, au Canada, vous conseillent de vous détendre un peu. Comment ? En regardant votre boîte de réception seulement trois fois par jour, grand maximum.

Les notifications liées à notre boîte mail seraient sources de stress

Les scientifiques ont demandé à 124 personnes de ne consulter leurs emails que trois fois par jour pendant une semaine entière et de supprimer les alertes les avertissant de la réception d’un nouveau message. La semaine suivante, ils pouvaient accéder à leur messagerie autant de fois qu’ils le souhaitaient. L’équipe de chercheurs a constaté que le niveau de stress psychologique de ces individus était clairement moins élevé au cours de la première phase de test. Notons que tous ces témoins exerçaient des métiers différents et recevaient quotidiennement de nombreux emails.

Au fond, ce n’est pas tant le contenu du message qui influe sur notre état de bien-être mais la manière dont nous le recevons. Dans de nombreux cas, nous sommes reliés du matin jusqu’au soir à notre boîte mail en raison de ces notifications qui s’activent sur notre ordinateur, notre smartphone ou notre tablette dès que nous recevons un nouvel email.

183 milliards d’emails sont échangés tous les jours

Selon un sondage mené en 2013 par Kelleher et cité par les auteurs de ces travaux, environ un tiers des employés américains répondent à leurs messages électroniques dans les quinze minutes suivant leur réception. On constate également que de nombreux salariés lisent leurs emails professionnels en dehors du bureau et que de plus en plus d’individus issus de la nouvelle génération seraient atteints d’un nouveau mal : la Fear of missing out (Fomo), autrement dit « la peur de manquer quelque chose ».

Chaque jour, 183 milliards d’emails sont, en moyenne, échangés à travers le monde, révèle un rapport publié en 2013 par Radicati et Levenstein. Un chiffre impressionnant symptomatique d’une société où les informations abondent en flux continu sur nos appareils connectés. Pour réduire son niveau de stress, les scientifiques de l’Université de Colombie britannique recommandent de prendre du recul et d’espacer au maximum la consultation de ses emails afin d’être mieux concentré et de se sentir plus détendu.

Lire aussi :

Le burn-out, une maladie professionnelle ?

Burn-out : comment l’éviter ?

Damien Rigat