Tabagisme passif : les chiens et les chats souffrent aussi

Fumer nuit à votre santé mais aussi à vos animaux de compagnie. Selon une récente étude de l’Université de Glasgow, les chiens et les chats vivants au milieu de fumeurs souffriraient du tabagisme passif.

0
1219
Tabagisme passif : les chiens et les chats souffrent aussi ©ShutterStock

Fumeurs, fumeuses, il serait temps de prendre vos bonnes résolutions. Ce début d’année est la période propice pour arrêter de fumer. Et si vous manquez de motivation, cette nouvelle étude de l’Université de Glasgow pourrait vous pousser à dire définitivement non à la cigarette. Selon cette dernière, les animaux de compagnie souffriraient, eux aussi, du tabagisme passif. Cellules endommagées, prise de poids après castration et possibilité accrue de contracter certains cancers, tels sont les risques qu’encourent vos petites boules de poils s’ils vivent dans un environnement enfumé.

Les chats les plus affectés

Et ce sont les chats qui seraient les plus affectés par les mauvaises habitudes de leur maître. Pourquoi ? « Peut-être à cause de leur toilette minutieuse qui accroitrait la quantité de fumée absorbée par leur corps », explique dans un communiqué, Clare Knottenbelt, professeur de médecine et d’oncologie à l’Institut vétérinaire de l’Université de Glasgow.

Mais les chiens ne sont pas en reste puisque les chercheurs ont en effet trouvé dans les testicules des mâles castrés, un gène marqueur de cellules endommagées, responsable de certains cancers. Ce dernier serait d’ailleurs plus présent chez les toutous qui vivent dans une maison de fumeurs.

La meilleure solution serait donc d’arrêter ou de diminuer significativement le nombre de cigarettes. Car selon l’étude, le taux de nicotine dans les poils diminuerait significativement en dessous des 10 cigarettes quotidiennes.

Lire aussi :

Comment prendre soin de vos animaux en hiver ?

– Avoir un chien à la maison réduit l’anxiété des enfants

Marine Vautrin