Téléphonie : 70,4 millions de cartes Sim vendues

Alors que les opérateurs de téléphonie mobile exacerbent les conséquences néfastes de l’entrée de Free Mobile sur le marché, il semblerait que le nouvel entrant ait relancé l’activité et la concurrence.

0
1607
©ThinkStock

L’entrée de Free Mobile sur le marché des télécommunications a contraint les autres opérateurs à s’adapter. Un changement qui semble aujourd’hui avoir su satisfaire les anciens comme les nouveaux clients. L’Observatoire trimestriel de l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) révèle qu’au deuxième trimestre de cette année, il y a 70,4 millions de cartes Sim en France. Ce qui équivaut, au taux de pénétration de la population, record, de 107,9 %.

Rien que sur le deuxième trimestre, c’est 900 000 nouvelles cartes Sim qui ont été vendues dont 695 000 par les opérateurs Bouygues, Free Mobile, Orange et SFR. Mais lorsqu’on parle de téléphonie, il ne faut pas oublier les MVNO (opérateur de réseau mobile virtuel) qui ont également su séduire les consommateurs français. Ces opérateurs ont alors vu leurs parts de marché augmenter d’avril à juin pour atteindre 13,7 %.

Portabilité et forfaits sans engagement plébiscités

Comment expliquer ce regain d’activité, ce nouvel engouement des clients pour la téléphonie mobile ? La raison qui semble la plus évidente n’est autre que l’arrivée de Free Mobile qui, en pratiquant des prix prédateurs, a entrainé la modification des offres mobiles. L’observatoire pointe les changements de mœurs dans le monde des télécommunications. Les clients sont de plus en plus nombreux à demander la portabilité de leur numéro mais également des abonnements sans engagement.

Un marché actif avec plusieurs acteurs est le cadre parfait pour le développement d’une véritable concurrence. Et la bonne nouvelle, c’est que la concurrence a tendance à jouer en faveur du consommateur.

Maëla Priolet