Trop sexy pour le caté

Une catéchiste italienne a été licenciée par son diocèse: elle prétend que c'est son look sexy qui lui vaut ce renvoi.

0
4432

Un renvoi pour cause sérieuse…

Catherine Bonci ressemble plus à un top model qu’à une professeur de catéchisme et c’est cela, assure-t-elle, qui lui a coûté son emploi. Cette blonde décolorée de 38 ans clame dans la presse italienne qu’elle a été licenciée après quatorze années de bons et loyaux services dans des écoles publiques pour le compte du diocèse de Fano parce qu’elle était trop sexy pour enseigner la religion. Le diocèse, lui, rétorque qu’elle a été limogée parce qu’elle est divorcée. « A l’école je m’habille normalement », se défend-elle. Dans ma vie privée, j’ai le droit de m’habiller comme je l’entends. » A ceux qui insinuent que certains pères de famille accompagnaient leurs enfants en classe pour mieux se rincer l’oeil, elle répond : « Peu importe qu’ils viennent pour moi ou pour accompagner leurs enfants en cours de catéchisme, tant qu’ils accompagnent les enfants en classe.»

La rédaction