Un gaz mortel dans la climatisation de nos voitures ?

Un gaz potentiellement mortel pour l’homme pourrait être introduit dans les voitures construites en Europe les prochaines semaines.

0
2967
Des pompiers devant un incendie de voiture ©ThinkStock

Le gaz réfrigérant actuellement utilisé dans les climatisations des voitures pose problème : il rejette énormément de CO2. Les constructeurs automobiles, soucieux de commercialiser des voitures toujours plus vertes, envisagent donc de le remplacer par un autre fluide frigorigène, le « HFO-1234yf », nettement moins polluant. A noter ce petit détail non négligeable : ce nouveau gaz serait mortel pour l’homme. Il a pourtant été homologué par le Japon, les Etats-Unis et l’Union européenne.

Plus dangereux que l’acide chlorhydrique ou sulfurique

En cas d’accident de voiture, ce gaz s’avèrerait redoutable. En effet, lorsqu’il s’enflamme (dès 405°C, sachant qu’un véhicule en feu peut atteindre plus de 1200°C…), le « HFO-1234yf » diffuse un autre gaz qui se transforme en acide fluorhydrique au contact de l’eau (provenant de la lance à incendie des pompiers, par exemple). Cet acide, plus dangereux encore que l’acide chlorhydrique ou sulfurique, s’attaque à la peau puis au système nerveux de l’homme. Il peut provoquer sa mort en quelques jours.

L’appel de la députée écologique Michèle Rivasi

L’eurodéputée Europe Ecologie – Les Verts Michèle Rivasi devait tirer un signal d’alarme cet après-midi devant le Parlement européen. Il y a effectivement urgence : ce gaz pourrait être introduit dans les voitures construites en Europe dès les prochaines semaines. Le message est lancé aux constructeurs automobiles et aux autorités.

JT