Un nouveau billet de 20 euros mis en circulation

À partir de mercredi 25 novembre, un nouveau billet de 20 euros sera mis en circulation. L’objectif ? Lutter contre la contrefaçon.

0
1172
©DR

Un petit nouveau viendra faire son apparition dans vos portefeuilles. Après les billets de 5 euros en 2013 et de 10 euros en 2014, c’est au tour du billet de 20 euros de faire peau neuve. Il sera mis en circulation dès ce mercredi 25 novembre. Donc pas de panique si vous trouvez une coupure différente lorsque vous irez retirer de l’argent au distributeur.

Qu’est-ce qui change ?

À première vue, rien d’exceptionnel. Ce billet, issu de la série « Europe », garde la même couleur bleue (elle est un peu plus vive), la même taille et le même graphisme. Le changement se trouve plutôt du côté des innovations technologiques qui permettent au billet de bénéficier une meilleure protection contre la contrefaçon. Car pour rappel, le billet de 20 euros est le plus utilisé en France mais aussi le plus falsifié d’Europe. Ses six derniers mois, la coupure de 20 euros a représenté 55 % des faux billets saisis.

Le nouveau billet de 20 euros comporte donc un signe de sécurité novateur : la fenêtre située dans l’hologramme en haut à droite de la coupure. Face à la lumière, ce système rend transparente la fenêtre et fait alors apparaître le portrait d’Europe, la princesse grecque qui a donné son nom au continent. Cela rend le billet plus difficile à contrefaire.

Autre nouveauté : le nombre 20 couleur émeraude. Celui-ci varie du vert émeraude au bleu profond, et produit un effet de lumière qui se déplace de haut en bas et de bas en haut lorsque le billet est incliné.

Enfin, le toucher du billet diffère de l’ancienne version. Il est plus ferme et comporte des petites lignes imprimées en relief sur les bordures, à droite et à gauche, permettant, notamment aux aveugles et aux malvoyants, d’identifier sans difficultés le billet.

« Opération logistique lourde »

L’introduction de ce billet sera une opération importante pour les banques françaises. « La mis à disposition des clients d’un nouveau billet est une opération logistique lourde. Elle demande notamment l’adaptation de près de 58 000 distributeurs de billets sur le territoire, mais aussi celle des automates de dépôts ainsi que toutes les machines en backoffice qui contrôlent la qualité des billets après leur remise par les commerçants ou les particuliers. »

Ces nouveaux billets de 20 euros coexisteront donc avec les anciens. Ces derniers seront ensuite retirés progressivement de la circulation « avant de cesser d’avoir cours légal à titre définitif, à une date qui sera communiquée bien à l’avance », explique dans un communiqué la Banque de France. Dans un an, 80 % des coupures de 20 euros seront des nouveaux.

Les autres coupures changeront aussi dans quelques années : les billets de 50, 100, 200 et 500 euros.

Lire aussi : Distributeurs de billets : déjouez les arnaques ! 

Marine Vautrin