Un nouveau mystère dans la pyramide de Khéops

Lancé le 25 octobre dernier, le projet « Scan Pyramids » dévoile ses premiers résultats. Des anomalies thermiques ont été observées sur quatre pyramides dont celle de Khéops.

0
2319
Un nouveau mystère dans la pyramide de Khéops ©ShutterStock

C’est une découverte très surprenante. Les scientifiques égyptiens, japonais, canadiens et français, mobilisés depuis le 25 octobre dernier dans le cadre de la mission « Scan Pyramids », ont constaté une « quantité d’anomalies thermiques sur tous les monuments observés », selon un communiqué de presse de la mission et rapporté par l’AFP. Ajoutant que « l’une d’elles est particulièrement impressionnante. Elle se situe sur la face de la pyramide de Khéops, au niveau du sol ». 

Ces différences thermiques s’illustrent sur quelques blocs de pierre qui présentent jusqu’à 6 degrés d’écart avec les blocs voisins. Sur les images de la caméra thermique, ils ont observé des couleurs chaudes, alors que le reste de la pyramide est teinté de couleurs froides allant du bleu au magenta. Très étrange !

Une chambre secrète ?

Les raisons de cette anomalie restent mystérieuses mais cette dernière pourrait indiquer l’existence d’une chambre secrète. Pour le moment, il s’agit d’une hypothèse. D’autres analyses plus poussées seront organisées la semaine prochaine grâce à des modélisations 3D.

Le projet « Scan Pyramids » doit durer jusqu’à la fin 2016. En scannant les monuments grâce à la technologie infrarouge et des détecteurs sophistiqués, les chercheurs espèrent ainsi comprendre comment les bâtisseurs de ces pyramides érigées il y a plus de 4 500 ans ont pu faire pour les construire. Depuis de nombreuses années, les scientifiques, architectes et égyptologues ont tenté de lever le voile sur ce mystère, mais sans jamais y parvenir.

Lire aussi : 

L’eau, élément clé de la construction des pyramides ?

Les « secrets » des pyramides bientôt percés ?

Marine Vautrin