Une crème révolutionnaire contre les rides ?

Des chercheurs américains ont créé un gel cosmétique "seconde peau" qui éliminerait les rides et les cernes et qui pourrait permettre de résoudre d'autres problèmes cutanés tels que l’eczéma ou le psoriasis.

0
1810
Une crème seconde peau révolutionnaire pour cacher les rides ? ©ShutterStock

Une crème antirides capable de traiter aussi les maladies de la peau ? C’est ce qui ressort d’une étude publiée lundi 9 mai, dans la revue Nature. Des chercheurs du MIT General Hospital de Boston, aux Etats-Unis, ont mis au point un produit qui permet de retendre les tissus de la peau de manière temporaire, et ainsi éliminer les rides ou encore les cernes. Il s’agit en fait d’une seconde peau qui masque les effets du temps.

Le produit, à base de silicone, recrée l’apparence et l’élasticité d’un épiderme en bonne santé. Ce polymère nommé XPL, apparaît sous la forme d’un film fin et invisible qui adhère parfaitement et qui se place directement sur la peau pour l’hydrater. « C’est une couche invisible qui peut servir de barrière et apporter des améliorations cosmétiques. Il sera aussi possible de l’utiliser pour appliquer des traitements locaux », explique Daniel Anderson, professeur associé au MIT, un des auteurs des travaux. Un produit idéal et beaucoup plus performant que les produits actuellement sur le marché, selon l’équipe de recherche.

Des résultats encourageants

Les chercheurs ont fait appel à des femmes volontaires âgées de plus de 40 ans. Plusieurs tests ont été effectués pour appliquer ce traitement en deux étapes, une fois par jour. Tous les produits utilisés ont été autorisés par les autorités américaines.

D’abord, un premier gel est appliqué sur la peau. Ensuite, un deuxième produit est étalé sur le premier, qui va alors transformer la couche en lui apportant les propriétés recherchées. Ainsi, l’association de ces deux éléments va retendre la peau pendant 24 heures. « Cette ‘seconde peau’ est portative, hydratante, sure, bien tolérée et améliore l’intégrité mécanique de la peau », affirment les auteurs de l’étude. Les résultats sont largement visibles et encourageants. Et pour l’heure, aucun effet secondaire n’a été montré.

Une avancée médicale ?

Une belle découverte qui n’est pas seulement cosmétique puisque cette crème pourrait en effet avoir des effets thérapeutiques, notamment dans le traitement des maladies de la peau comme l’eczéma ou le psoriasis. C’est en tout cas ce qu’espèrent les scientifiques américains des laboratoires Olivo Labs, partenaires du MIT sur cette étude : « A terme, le XPL pourrait être utilisé pour traiter des problèmes de peau tel que l’eczéma et autres dermatites et proposer une protection de long terme aux UVs ». Ils espèrent recueillir des données cliniques dans le courant de l’année prochaine.

On ne sait pas encore si ce produit sera mis sur le marché.

Lire aussi :

– Un antiride vraiment efficace ça existe ? Lequel ?

– Connaissez-vous le kobido ?

– Substances nocives : quels sont les produits cosmétiques les plus douteux ?

Raphaël Besnard