Vêtements de sport : encore trop de produits nocifs

Selon Greenpeace, les vêtements et équipements de sport et de plein air contiennent encore trop de produits chimiques nocifs. Sur 40 produits testés par l’ONG, seuls 4 ne contenaient pas de substances dangereuses.

0
776
Vêtements de sport : encore trop de produits nocifs ©ShutterStock

Faire du sport, c’est bon pour la santé mais à condition d’avoir les bons vêtements et les bons équipements. Si vous avez prévu une randonnée en plein air, sachez qu’une bonne partie de ce vous mettrez, ou de ce que vous utiliserez, est bourrée de substances chimiques, selon Greenpeace. En décembre dernier, l’association a en effet effectué des tests sur 40 produits de différentes marques, et achetés dans 19 pays différents. Et sur ces 40 articles analysés, seuls 4 n’étaient pas composés de produits chimiques nocifs. Parmi ces « bons élèves », on retrouve deux vestes de Vaude et Jack Wolfskin, un sac à dos de la marque Haglöfs et une paire de gants de The North Face. Les autres contenaient tous des composants perfluorés (PFC), selon un communiqué de l’antenne allemande de Greenpeace et rapporté par l’AFP, ce lundi 25 janvier.

Dangereux pour l’Homme et l’environnement

Ces composants perfluorés ont la propriété de repousser l’eau, la poussière et d’être résistants à la chaleur. Ils sont utilisés dans les climatiseurs, les imperméabilisants, les poêles anti-adhésives ou encore dans certains emballages alimentaires. D’ailleurs en 2012, une étude américaine avait pointé du doigt ces substances comme responsables de l’affaiblissement du système immunitaire des enfants.

S’ils sont dangereux pour la santé, ces composants le sont aussi pour la nature et les animaux car ils se dégradent difficilement et se propagent dans l’environnement. Des traces de PFC ont même été retrouvées dans le foie d’un ours polaire, selon Greenpeace.

Depuis plusieurs années, l’ONG se bat contre les produits chimiques dangereux utilisés dans l’habillement. En 2011, une campagne baptisée Detox a d’ailleurs été lancée pour inciter les marques à ne plus utiliser de substances toxiques. Si plusieurs marques internationales ont suivi le mouvement, l’usage de ces produits chimiques reste encore bien répandu, notamment dans les chaussures, les pantalons, les vestes et les sacs de couchage. Ainsi, l’ONG demande l’interdiction pure et simple « pour tous les produits ‘outdoor ‘ de tous les PFC ».

Lire aussi : 

Le sport, c’est bon pour les enfants

Boîtes de thon: quelles sont les enseignes les plus écologiques ? 

Marine Vautrin