VIDEO – Greenpeace refuse que LEGO et Shell “polluent l’esprit de la jeunesse”

Greenpeace souhaiterait mettre fin au partenariat datant des années 70 entre Shell et LEGO. Selon l'ONG, l'entreprise pétrolière cherche "à camoufler sa responsabilité" dans le réchauffement climatique en s'appropriant l'univers enfantin.

0
1845
Greenpeace souhaiterait mettre fin au partenariat datant des années 70 entre Shell et LEGO. ©DR

Tout n’est pas rose dans le monde de Greenpeace. Cette semaine, l’ONG s’est fixé un objectif, celui de rompre l’accord publicitaire passé entre Shell et LEGO. Une pétition ainsi qu’une vidéo ont été mises en ligne, dénonçant la pollution de “l’esprit de la jeunesse” par les deux marques.

LEGO/Shell : un partenariat qui dure depuis plus de 40 ans

Dans la vidéo de Greenpeace, des personnages LEGO évoluent dans un monde de briques en Antarctique. Tout se passe pour le mieux jusqu’à ce que les camions de Shell fassent leur arrivée et recouvrent la banquise d’une vague de fioul, détruisant toute trace de vie. Les images, dramatiques, défilent sur la bande son revisitée du film LEGO. Anne Valette, chargée de campagne à Greenpeace France, explique que “le dérèglement climatique est une menace que devront affronter les enfants du monde entier et Shell cherche à camoufler sa responsabilité en s’appropriant une part de l’univers magique de LEGO ».

En effet, les deux marques ont un partenariat qui remonte aux années 1970. Shell utilise Lego pour mettre en scène ses activités. Un partenariat judicieux pour Shell, qui profite de la notoriété de LEGO auprès des enfants. De son côté, la marque aux petites briques a écoulé 16 millions de boîtes du fameux garage LEGO/Shell. Greenpeace a fort à faire pour espérer arriver à ses fins.

Mathilde Bourge