Village français à vendre : Courbefy adjugé 520 000 € !

La petite bourgade de Courbefy, située en Haute-Vienne, fait aujourd'hui l'objet d'une nouvelle vente aux enchères. Des acquéreurs venus des quatre coins du monde sont attendus au tribunal de Limoges.

0
4117
Village français à vendre : 330 000 €, qui dit mieux ? ©Sipa

15h39 : Selon l’AFP, le hameau de Courbefy vient de trouver acquéreur. La nouvelle propriétaire serait l’artiste sud-coréenne Ahae, dont les photos seront exposées au Louvre à partir du 26 juin dans une exposition intitulée « Through my window ». Mis aux enchères à 330 000 euros, le village a atteint 450 000 euros en quatre minutes seulement, pour partir finalement à 520 000 euros.

Le village de Courbefy, dont la vente aux enchères avait fait un gros flop en février dernier, devrait, si tout se passe bien, trouver acquéreur aujourd’hui, au tribunal de grande instance de Limoges ! La première fois, seuls quelques habitants du coin s’étaient présentés, plus par curiosité que par réelle envie de sortir leur porte-monnaie… Mais, depuis, l’histoire de ce petit hameau situé en Haute-Vienne, abandonné depuis quatre ans, a fait le tour du monde. Des investisseurs de Hong Kong, des Emirats et des Etats-Unis ont contacté (même harcelé !) les avocats et la mairie pour tenter de se positionner. « C’était irrationnel, totalement incroyable! », raconte au Parisien Maître Paul Gérardin, l’avocat du Crédit agricole, créancier des derniers propriétaires.

Dans la salle des ventes, aujourd’hui, seront présents plusieurs profils, dont des Belges, venus en avion privé, souhaitant transformer Courbefy en centre d’accueil pour adultes handicapés (coût des travaux estimé à 3,5 millions d’euros) ou encore une chaîne de télévision néerlandaise qui envisage de créer une émission de télé-réalité en faisant participer les candidats à la reconstruction du village. Un avocat libanais, qui n’a pas voulu divulguer son projet, mais à simplement demandé s’il était possible de construire un héliport, est également attendu. Si de nombreux acquéreurs se bousculent au portillon, une seule offre à 330 000 euros a pour l’instant été déposée : celle d’une entreprise américaine, AHAE Press Inc, spécialisée dans les photos d’animaux et de paysages.

Si les travaux ne vous effraient pas et que vous souhaitez investir dans de la pierre, courez à Limoges ! Le village est composé de 21 bâtisses, dont plusieurs maisons en vieilles pierres à rénover et quelques bâtiments neufs. Bernard Guilhem, le maire délégué de Saint-Nicolas-Courbefy, dont dépend le hameau, joue à merveille son rôle de commercial (pressé de se débarrasser du dit village ?). Pour lui, cette vente s’apparente à un vrai « conte de fées »… Tenté de faire partie de l’histoire ? 

Thomas Levy